inventaire d'un cabas en vacances

Publié le par Za

 

 

 

Et voilà que le cabas des vacances se manifeste, réclame sa cargaison de livres ! Et le choix est crucial. Certains étés restent marqués par un livre, un auteur... Il y a eu l'été du Seigneur des Anneaux où j'ai appris qu'on pouvait tomber amoureux-se d'un être de papier, Aragorn... l'été de Belle du Seigneur... l'été de Bjorn Larsson et ses 1800 pages avalées d'un seul trait...

Cette année, toujours optimiste, j'embarque:

 

   Moby Dick en premier !


quelques Marie-Aude Murail:

Charles Dickens & Malo de Lange, fils de voleur


deux ou trois Vargas de chez Librio:

Salut et libertéPetit traité de toutes vérités sur l'existence ,

Critique de l'anxiété pure


  deux  tomes des "Nouveux mystères de Marseille" de Jean Contrucci,

à savoir  Le guet-apens de Piscatoris et L'énigme de la Blancarde (merci, merci, merci dear old Gemini C. !!)


la monumentale Histoire de la lecture d'Alberto Manguel (je vais me régaler!)


 

Je ne vais peut-être pas tout lire, non, encore que... mais j'aime avoir le choix. Surtout que lorsqu'il rentre à la maison, le cabas déborde un peu d'autres livres rencontrés sur place, car la route est bordée de fort gouleyantes librairies !

 

Mais le cabas va devoir faire l'effort de contenir d'autres projets: potasser quelques partitions, terminer les zencours de tricot, bidouiller une ou deux bestioles du livre d'Hansi Singh, réaliser ce râââvissant cabas rencontré dans le dernier Marie-Claire Idées, ficelle de lin au point mousse, je meurs d'envie de m'y escagasser les doigts !

 

cabas-ficelle035.jpg

 

 

 

Mais il y aussi...

Des retrouvailles en tout genre, mes Kényans en escale à Marseille, Avignon et sa cargaison de plaisirs, d'interminables discussions à l'ombre, des rires, des rendez-vous avec de vieilles pierres, des émotions qui font du bien à nous rappeler qui nous aime, les mains dans les légumes et les couleurs du marché, à fournir des tablées souriantes, quelques plouf ! rafraîchissants et bruyants, des silences propices à la sieste et puis des montagnes  accueillantes et douces, un ruisseau qui serpente emperlé de canards, et encore d'autres sourires,

 

 

mais surtout...

dans tout ça...

ne pas oublier...

de...

ne rien faire !

 

cabas d'été034

Publié dans in my heart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thé Kingston of thé thousands 11/08/2010 14:58


J'avais hésite pour pennac, la prochaine fois j'irais alors...
Dans les pestacless, y'avait aussi des contes de Laurent Daycard qui me tentaient, mais on ne peut pas tout faire...
Erendira était fabuleux aussi...

(excuses la présentation, j'écris depuis l'ipad de Sophie, je ne maitrise pas encore parfaitement)

Bizettes


Za 14/08/2010 11:20



Erendira était hélas booked off de la mort qui tue lorsque j'y suis allée, genre tu t'inscrivais sur une liste d'attente... BiZette from Cantal !



The King Of The Thousands 21/07/2010 04:18


Avignon, essaye de voir les Baladins du miroir avec un spectacle basé autour de contes d'Henri Gougaud, je n'en dis pas plus...


Za 10/08/2010 16:34



Cette année encore j'ai eu plutôt une prédilection pour les "pestacles": Guilidoux, Un petit peu de tout et U et le secret du langage, tous excellents ! J'ai également profité
d'une lecture magistrale de Bartleby de Melville par Daniel Pennac: un vrai régal...



virginie 12/07/2010 10:18


Profitez bien de vos vacances (bien chargées)!!! A votre retour on espère bien vous voir.
Quant à moi j'ai commencé ma lecture estivale. le premier qui m'obsède: "Le Chuchoteur" d'un écrivain italien dont j'ai oublié le nom...


Za 03/08/2010 11:16



Tu me diras si c'est bien ? Le résumé m'a un peu glacé le sang...