Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

37 articles avec in my heart

et Montreuil !

Publié le par Za

et Montreuil !

Tu te sens pas vide, toi ?
Si, un peu. Ça fait toujours ça après Montreuil, non ?
Ouais...

Montreuil, c'est du bruit. Le vrombissement permanent d'un truc qui s'apprêterait à décoller sans jamais le faire, une ruche bruissante de gens de tous âges.
Montreuil, c'est la chaleur d'un plein été où on porterait des pulls parce qu'on est en décembre.
Alors, Montreuil, au bout d'un moment, ça exténue. Voire ça énerve. Mais pas tant que ça finalement. Parce qu'il faut l'avouer, allez, on adore ça !
On aime que ce soit blindé de monde, de familles, d'enfants dans tous les coins qui trépignent devant un livre. Qui n'a jamais fait de caprice parce qu'il voulait un livre me jette le premier Journal de Gurty !
On aime sentir bouillonner les imaginations et bourdonner les mots, gratter les crayons et glisser les feutres. Pendant quelques heures, on infuse, comme le dit Fiston. On jubile. On s'enthousiasme, parce qu'on est comme ça : on aime admirer
Et puis cette idée que tout le monde est réuni là pour la même idée d'offrir de bons et beaux livres à tous - et pas qu'aux enfants, et dans des formes très diverses - joyeux euphémisme. Alors, on s'agace parfois au détour d'une allée. Mais c'est quoi c'te merdouille ?!! Pour tomber en arrêt trois mètres plus loin. Mais c'est quoi c'te merveille ?!!

et Montreuil !

Les montreuillophiles que nous sommes ne sont pas dupes, on est informés et vigilants, on connait la situation des auteurs et illustrateurs, on connait la mauvaise foi crasse qui accompagne la présence sur le salon d'un espace sponsorisé par un cador de la malbouffe, on sait que tout n'est pas rose au SLPJ.
Pourtant, une fois encore, alors que la liste de ce qu'on a loupé s'allonge dans le métro/train du retour, le bilan de cette année est encore teinté de trop peu, et l'envie de se faire deux jours l'an prochain se précise...

et Montreuil !

Le butin de Fiston
Le journal d'un ingénu (Emile Bravo/Dupuis)
Le projet Starpoint - Le réveil des Adjinns (Marie-Lorna Vaconsin/La belle colère), Gardiens des cités perdues t. 7- Réminiscences (Shannon Messenger/Lumen)
Le monde des Ferals - L'essaim mortel (Jakob Grey/PKJ)

et Montreuil !

Le butin de Za
Zette et Zotte à l'uzine (Elsa Valentin & Fabienne Cinquin,
L'atelier du poisson soluble)
C'est ainsi que nous habitons le monde (Alain Serres & Nathalie Novi,
Rue du Monde)
XOX et OXO (Gille Bachelet, Seuil Jeunesse)
Les amours d'un fantôme en temps de guerre (Nicolas de Crécy, Albin Michel)
Le seul et unique Ivan (Katherine Applegate, Seuil)
La Volte (Yann Fastier, Talents Hauts)

et deux images de la Maison est en carton !

Publié dans in my heart, romans, albums

Partager cet article

Repost0

rébus

Publié le par Za

rébus

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

PAS DE CABAS SANS SOUPE !

Publié le par Za

Que serait le Cabas sans la Soupe ?
Un panier vide.

PAS DE CABAS SANS SOUPE !
PAS DE CABAS SANS SOUPE !

Quand le Cabas n'était encore qu'un blogounet de rien, je lisais avec gourmandise les chroniques des libraires de la Soupe de l'Espace, Mélanie et Jean Pichinoty. J'y ai découvert ce qu'était l'album jeunesse dans son audace et sa modernité. Et j'en ai fait, grâce à eux, des trouvailles, des rencontres virtuelles puis bien réelles ! Pour ceux qui me connaissent un peu, imaginez ce que je leur dois...
Charles le dragon - et son tonitruant illustrateur, c'est chez eux que j'en ai entendu parler pour la première fois ! Et le Yark - accompagné de son sinistre auteur, ce sont eux qui, les premiers, ont alerté les populations ! Et je pourrais encore allonger la liste...

exposition de Judith Gueyfier

exposition de Judith Gueyfier

Mélanie et Jean sont des guetteurs toujours à l'affût, des militants du livre, de l'image, du beau, du juste, du drôle et de l'humain. Ce qui ne va pas sans énervements, emballements, bonne et mauvaise foi, parti pris assumé. Rencontres, dédicaces, la Soupe de l'Espace est un lieu d'échange et de discussion, une oasis dans l'air du temps.
La Soupe connaît aujourd'hui des difficultés financières qui, si elles ne sont pas nouvelles, n'en sont pas moins cruciales. Au point de fermer boutique. Nous aurions tous beaucoup à perdre si la Soupe devait cesser ses activités. Comme ailleurs en France, ici se joue une partie de l'avenir de la librairie indépendante. Et le rayonnement de celle qui nous occupe va bien au-delà de Hyères et du Var. Il faut voir nos Cuistots au Salon de Montreuil, remplissant leur agenda, happés par l'un, reconnus par l'autre, et tout ça ponctué d'éclats de rire.

Anaïs Massini , Gilles Bachelet

Anaïs Massini , Gilles Bachelet

Paul Echegoyen, Delphine Jacquot
Paul Echegoyen, Delphine Jacquot

Paul Echegoyen, Delphine Jacquot

Alors, soyons clairs :
je refuse tout net que l'odyssée de la Soupe de l'Espace s'arrête !
Et vous aussi.

Si chacun, chacune lui donne un coup de louche,
la librairie pourra poursuivre sa mission, en mieux même !
Pour cela,
rendez-vous sur Ulule pour participer au financement de l'avenir de la Soupe !

Vous me feriez tellement plaisir...

Vous me feriez tellement plaisir...

Et si vous êtes dans la région, petits veinards, réservez votre samedi prochain !

PAS DE CABAS SANS SOUPE !

Publié dans in my heart, albums

Partager cet article

Repost0

8 mars 8 femmes

Publié le par Za

8 mars
Journée internationale du Droit des femmes
8 femmes
inspirantes
exemplaires
réelles
imaginaires
sans réfléchir, zou !

Marie Curie, Olympe de Gouges, Calamity Jane, Fantômette, Claude (du Club des 5), Juliette, Astrid Lindgren et Fifi Brindacier, Joséphine Baker

Marie Curie, Olympe de Gouges, Calamity Jane, Fantômette, Claude (du Club des 5), Juliette, Astrid Lindgren et Fifi Brindacier, Joséphine Baker

à vous !
qui seraient vos 8 femmes inspirantes ?

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

... tandis que l'ignorance en plomb transforme l'or.

Publié le par Za

Chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne.
Quatre-vingt-dix voleurs sur cent qui sont au bagne
Ne sont jamais allés à l'école une fois,
Et ne savent pas lire, et signent d'une croix.
C'est dans cette ombre-là qu'ils ont trouvé le crime.
L'ignorance est la nuit qui commence l'abîme.
Où rampe la raison, l'honnêteté périt.

Dieu, le premier auteur de tout ce qu'on écrit,
A mis, sur cette terre où les hommes sont ivres,
Les ailes des esprits dans les pages des livres.
Tout homme ouvrant un livre y trouve une aile, et peut
Planer là-haut où l'âme en liberté se meut.
L'école est sanctuaire autant que la chapelle.
L'alphabet que l'enfant avec son doigt épelle
Contient sous chaque lettre une vertu ; le coeur
S'éclaire doucement à cette humble lueur.
Donc au petit enfant donnez le petit livre.
Marchez, la lampe en main, pour qu'il puisse vous suivre.

La nuit produit l'erreur et l'erreur l'attentat.
Faute d'enseignement, on jette dans l'état
Des hommes animaux, têtes inachevées,
Tristes instincts qui vont les prunelles crevées,
Aveugles effrayants, au regard sépulcral,
Qui marchent à tâtons dans le monde moral.
Allumons les esprits, c'est notre loi première,
Et du suif le plus vil faisons une lumière.
L'intelligence veut être ouverte ici-bas ;
Le germe a droit d'éclore ; et qui ne pense pas
Ne vit pas. Ces voleurs avaient le droit de vivre.
Songeons-y bien, l'école en or change le cuivre,
Tandis que l'ignorance en plomb transforme l'or.

Je dis que ces voleurs possédaient un trésor,
Leur pensée immortelle, auguste et nécessaire ;
Je dis qu'ils ont le droit, du fond de leur misère,
De se tourner vers vous, à qui le jour sourit,
Et de vous demander compte de leur esprit ;
Je dis qu'ils étaient l'homme et qu'on en fit la brute ;
Je dis que je nous blâme et que je plains leur chute ;
Je dis que ce sont eux qui sont les dépouillés ;
Je dis que les forfaits dont ils se sont souillés
Ont pour point de départ ce qui n'est pas leur faute ;
Pouvaient-ils s'éclairer du flambeau qu'on leur ôte ?
Ils sont les malheureux et non les ennemis.
Le premier crime fut sur eux-mêmes commis ;
On a de la pensée éteint en eux la flamme :
Et la société leur a volé leur âme.

Victor HUGO (1802-1885)

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

hep ! la main innocente !

Publié le par Za

Hep, la main innocente ! Par ici !

hep ! la main innocente !

Ouiii ? Keskya ?

On plie, on mélange, hop, hop ! Tout en remerciant les gentils lecteurzéamis qui ont participé à ce concours.

Oh, The King ! C'est...
Oui, c'est lui. Mais je te rappelle que tu es innocent, impartial et tout et tout.

hep ! la main innocente !
hep ! la main innocente !

Et voilà ! Et on fait quoi maintenant ?

On tiraussort !

hep ! la main innocente !

And ze ouineur iz...

hep ! la main innocente !

Euh, c'est ze ouineuze !

Et elle serait d'ailleurs bien avisée de me redonner son adresse en mp - j'ai une adresse du temps de l'Arbre mais je ne sais pas à quel nom envoyer son cadeau !

Et c'est quoi le cadeau ? Un alboume, je suppose !

Mais non, jeune padawan, ce ne sera pas un alboume, mais ce si gouleyant recueil de poèmes.

hep ! la main innocente !

Merci mes gens et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Ouééééééé, des zaventures !

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

5

Publié le par Za

55
55

Donc, concours !

Modalités simples et de bon goût...

1. Dites-moi que vous m'aimez.

1. Dites-moi en commentaire quel livre chroniqué, quelle bêtise dite ici durant ces 5 années a eu l'heur de vous plaire.

2. Soyez de ceux qui aiment la page FB du Cabas, si ce n'est déjà fait. Si vous n'avez pas de compte FB, ça ne change rien.

3. Et c'est tout.

4. Enfin pour vous. Parce que moi, j'aurais encore un tirage au sort à faire - le plus dur étant de trouver une main innocente. Petitouuuu, viens voir deux secondes ! J'aurais besoin de toi pour un tirage au sort. Quand ? Mercredi 3 septembre, t'as un créneau ? Oui, je sais, moi aussi j'ai école le matin (grrrrrrrrrrrrr), on dit mercredi aprèm alors ?

Et kesson gagne ? Un alboume chroniqué récemment, of course !

Je vous embrasse !

Tous.

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

l'oeuf et le nid

Publié le par Za

Aujourd'hui, je relaie.

Je partage.

Le texte qui suit n'est pas de moi.

Raison de plus pour le lire !

l'oeuf et le nid
Bonjour les Aminches,
 
Certains d’entre-vous le savent, mais pas tous.
Depuis quelques années maintenant, Cécile et moi avons été plongés dans l’aventure humaine la plus extraordinaire et la plus courante qui soit : la construction d’une famille. 
Par chance (mais nous ne le savions pas encore à l’époque), notre parcours nous a conduit vers la voie difficile, mais exceptionnelle de l’adoption.
 
Cette expérience nous a transformés en profondeur et au fil des années, je l’ai saisie avec ma camera pour en faire un film témoignage.
Mon idée était de faire partager notre vécu avec tous ceux qui se sentent concernés par l’adoption, que ce soit directement ou pas.
D’une part, pour raconter les surprenantes péripéties, qui nous sont arrivées tout le long du chemin et qui peuvent aider d’autres personnes qui sont sur cette même voie. 
D’autres part, pour soumettre à votre réflexion,  les transformations qui ont découlé de cette expérience de vie, l’évolution de notre regard sur la société en général, et sur la filiation en particulier.

 

Aujourd’hui, j’ai besoin de votre aide pour terminer ce film, c’est pourquoi je vous invite à aller faire un tour sur ce site :

 

Pour moi c’est une expérience nouvelle et originale en matière de production. 
La recommandation qui m’a été donné pour avoir la chance de voir ce projet aboutir dans le temps imparti, est de faire circuler le plus possible ce message.
Si cette aventure vous intéresse, Je compte donc sur vous pour le diffuser tout autour de vous, avec pour consigne de le faire circuler encore et encore.

 

Merci et croisons les doigts
Alain

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

have yourself a little merry Christmas

Publié le par Za

Jamais assez de temps pour tout préparer comme je le voudrais...

Ceci dit, la crèche est faite...

have yourself a little merry Christmas

Le sapin aussi, et ma robe est prête pour ce soir...

(trouvée sur Pinterest... Elle gratte un peu certes...)

(trouvée sur Pinterest... Elle gratte un peu certes...)

Jamais assez de temps pour envoyer de jolies cartes vintages comme je les aime, alors je profite du Cabas pour souhaiter un heureux Noël à tous ceux qui passent ici parfois, mes commentateurs chéris, mes copinautes !

have yourself a little merry Christmas

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

musset

Publié le par Za

«… mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.»

Alfred de Musset

On ne badine pas avec l'amour

 

agache-l-enigme.jpg

 

L'énigme

Alfred Agache

1888

Musée des Beaux-Arts de Rouen

Publié dans in my heart

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 > >>