Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

14 articles avec mes petites betises

guten tag

Publié le par Za

Parlez-moi d'moi, y a qu'ça qui m'intéresse !

Comment résister

aux questions mitonnées

par mon A Mimi Rat,

enfin,

mon amie Mira ?

Le tag des onze,

à ma sauce...

 

Tout d'abord, onze aveux, parmi lesquels j'ai caché six mensonges éhontés... À vous de les trouver !

 

1. Je suis née à Ville d'Avray. Ma mère s'appelle Jeanne et mon père Victor.

2. J'ai gagné des compétitions de ski.

3. Je ne repasse jamais. Je vis froissée et, ce faisant, je gagne un temps fou.

4. J'ai vendu des glaces en Aragon.

5. J'aime les bagues, les grandes, les lourdes, les bagouzes, quoi !

photos-moi 6368 photos-moi 6375
photos-moi 6370 photos-moi 6379 photos-moi-6374-copie-1.JPG
photos-moi 6377 photos-moi 6382 photos-moi 6380
photos-moi 6383 photos-moi 6361

Ces photos tendraient à prouver la véracité de cet aveu.

(quand je pense que je viens de passer un bon quart d'heure à photographier ma main gauche...)

 

6. J'ai un amour immodéré pour les talons hauts. Ce qui, au regard de ma grande taille, pose quelques problèmes à mes interlocuteurs de moins d'un mètre quatre-vingt.

7. J'ai sauté à l'élastique depuis le viaduc de Garabit.

8. J'aime le rugby depuis toujours. 

9. J'ai tellement de surnoms, de diminutifs que lorsque je téléphone à mes proches, il me faut d'abord réfléchir avant de me présenter... Za, Zette, Éli, Babé, Lisou, Lisbeth, Zabeth...

10. Je n'ai jamais lu aucun livre d'Amélie Nothomb.

11. Je connais Carmen par coeur. De la première à la dernière note, même les parties d'orchestre. J'ai même un jour chanté sur scène cette partie de l'acte III (le rôle de Carmen, tant qu'à faire !)

 

 

 

 

Ceci étant dit, ceci étant fait, répondons maintenant aux onze questions qui ont germé dans l'esprit retors de Mira... Je n'ai pas trop le choix, la hallebarde délicatement posée sur ma tempe tenant lieu de motivation...

 

1- Allez PAF ! donne-moi 3 rimes en « ASE » !

trypanosomiase, hypostase, carboxylase (ça se voit que j'ai triché ?)


2- ...3 livres qui restent soudés à ton chevet ?

Les trois du dessous de la pile, soudés par le poids de ceux qui sont au-dessus.


3- Formule toi-même ta propre question et réponds-y ! hihi ! tu verras comme c’est rigolo !!

 

Qu'est-ce qui t'agace, t'énerve, t'exaspère ? Mais vraiment... 

> L'expression "c'est que du bonheur !" ... Elle devrait être interdite, par décret spécial, on devrait filer une amende aux gens qui l'utilisent, avec aggravation de la peine en cas de récidive...


4- A ton avis, l’absurde fait-il avancer le débat ? ou alors parfois pas ? Et si les débats sont ouverts , alors qu'en sera-t-il des petits pois ?

petits-pois_full.jpg

poutou à gagner

pour qui trouvera

le jeu de mot ultra fin qui sous-tend cette photo...

 

5- Dis, dis, tu me racontes une histoire…euh alors….euh… avec un loup, des méchantes, un ogre, une botte de carotte, un pneu et aussi des babouches.

 

"Remue-toi, rat de fond de cale ! J’ai besoin d’une botte de carottes ! Et ne me regarde pas comme ça ! Oui, j’ai dit une botte de carottes ! Et de carottes nouvelles, s’il te plaît, avec fanes. Des fanes pas fraîches feront l’affaire. Et tant que tu y seras, il me faudrait aussi quelques poils de loup, de loup gris de préférence. Où vas-tu ? Qui t’a dit que tu devais aller les chercher sur la bête ? Mais qui m’a fourré cette raclure de chaudron dans les pattes ? Des poils de loup, il y en a dans le pot qui est sur la quatrième étagère, là, devant ton nez  morveux. Non ! Ne te mouche pas, malheureux ! Viens par ici que je récupère ce qui coule de tes naseaux, ça pourra servir…  Alors, elles arrivent ces carottes, parce qu’ici ça commence à bouillir et je ne voudrais pas que ça attache au fond ! Pourrais-tu me râper quelques lamelles de pneu, si ce n’est pas trop te demander ? Stop, ça suffit ! Je ne prépare pas une potion pour un ogre ! Tu te souviens de celle qu'on avait faite pour le pauvre malheureux qui avait égorgé ses sept filles ? Il était bien mal en point… A-t-on idée d’être aussi goulu ! Non, aujourd’hui, c’est une commande pour deux vilaines. Des vraies, des méchantes ! Elles veulent faire rétrécir leurs pieds. Ne me demande pas pourquoi. Après elles reviendront me demander une potion pour garder l’équilibre. C’est n’importe quoi. Et je la leur ferai leur potion. La bêtise, ça fait marcher le commerce… Voilà, c’est prêt. En plus, faut la livrer, la potion. Les feignasses ! Allez, délicieux furoncle, adorable verrue, mets tes babouches et fonce, l’envoyé du roi passe dans une heure !"

 


6- C’est quoi ton moteur, pour écrire, dessiner, carburer, quoi ? ( là je voudrais bien une vraie réponse)

J'veux qu'on m'aime !


7- C’est quoi ton moteur, pour écrire, dessiner, carburer, quoi ? ( là, je voudrais bien une réponse hyper politiquement correcte)

L'amour de la littérature, bien sûr !


8- Quelle(s) langue(s) aimerais-tu parler ? Pourquoi ?

Хотела бы по-русски  говорить.Это прекрасный язык!


9- Comme moi, aimes-tu les chiens ?

À la folie ! Presque autant que les chats ! C'est dire !


10- Un livre à conseiller absolument et à lire toutes affaires cessantes ?

Le dernier catalogue Playmobil, pour la nouvelle série préhistorique ! Les fresques de la grotte sont présentées en auto-collants. Mais il semble qu'il n'y ait pas de pingouin... Nous serions donc plutôt Lascaux que Cosquer, ce qui me défrise un brin.

 

playmo grotte


11- Et sinon, ça va toi en ce moment ?

 

 

 


Et comme si ça ne suffisait pas, il fallait ensuite rédiger onze questions, choisir quelques victimes expiatoires élire des blogopotes, parmi la crème de la crème et les taguer... Je botte en touche pour cette partie du tag. Enfin, presque... Je pose une seule question - aux plus férus de poésie d'entre vous, évidemment. De quel poème sont tirés ces quelques vers... Le gagnant se verra gratifier d'un double poutou ! 

 

Près de nous sifflait un merle,

La rosée faisait des perles...

 

 

Publié dans tag, mes petites bêtises

Partager cet article

Repost0

le dragon d'eau

Publié le par Za

2012 est l'année du dragon, mais pas n'importe quel dragon : le dragon d'eau. Ce n'est pas rien. Et ceux qui fréquentent assidûment mon cabas, savent qu'ici, le dragon est une question sérieuse. Histoire de commencer dignement cette année, je vous propose un nouveau genre d'article : l'article participatif. Un mystérieux (et royal) visiteur a déposé un texte dans le cabas. Je vous le propose. À vous de l'agrémenter de tout ce qui vous passe par le crayon : dessins* (oh oui, oh oui, oh oui ! ), textes, remarques, exclamations !  Je mettrai cet article à jour au fur et à mesure...

 

* pour les dessins, envoyez-les moi par mail, je suis moi-même en train de bidouiller un truc... si, si...


article relayé sur le blog de Mira

 

Si je savais dessiner, je ferais bien un petit dragon d'eau.

Et après, je continuerais avec un dragon raie.

Et puis un dragon mie (sans croûte)

Un dragon fat (bien enrobé)

Un dragon sole (faut pas le confondre avec le dragon raie)

Un dragon là (oui, ici, pas ailleurs)

et pour terminer, bien sûr, un dragon scie.

Notons bien que la plupart savent nager

 

sauf le dragon mie qui redoute particulièrement l'humidité.

Ça ferait une belle gamme de dragons, non ?

 

The King of Water Dragons

 

Quelques heures plus tard...  

Il ne sera pas dit que j'aurais laissé la première contribution à quelqu'un d'autre ! Alors, n'écoutant que mon inconscience courage, je me suis lancée. Voici mon dragon do d'eau !

dragon d'eau198

 

Le lendemain...

Cette histoire de dragon-sole me turlupinait. È qui il drago sole ! 

 

dragon-sol200.jpg

Bon, je crois qu'il n'y a que moi qui joue...

Alors je continue avec un dragon las...

 

dragon las 2216

Le 1er février...

Il fallait pas m'encourager.

Voici un dragon à si assis et de dos !

 

dragon-assis208.jpg

 

le 5 février

Voici le dragon-mi, enfin le dragon-Mee de ma chère Marie-France ! Une petite Mee aux prises avec une bête terrifiante !

 

D Mee 1

 

... et mon dragon empoté du dimanche, emmêlé dans la portée...

 

dragon-emmele212.jpg

 

le 8 février, nouvelle contribution de Mira : le dragon-mie !

Lu dans un très ancien grimoire...

"Le Dragon qu'en se levant, Jeannette vit près du four, n'est pas de ceux qui dévorent les hommes. Non pas, car ils se forment en un jour et leur pâte levée, d'un peu d'eau , d'un peu de blé n'est pas dure comme la peau de leurs cousins que l'on voit voler dans la vallée.( dans l'avaler? là, j'arrive pas bien à lire...)
Ils ne vivent qu'un jour, se font dévorer et de leur plaie coule de la confiture. Et ce jour-là, on raconte que Jeannette, la frêle, la douce, la petite Jeannette... n'en fit qu'une bouchée."

 

d-Mie-2.JPG

 

le 17 février

Et de deux !

Le premier pour faire plaisir à Messire le King of water dragons, le fat dragon de son texte !

 

dragon-fat223.jpg


 

Le second tourne autour d'un jeu de mot un peu pourave, que dis-je, d'un vague à-peu-près... Faites-moi plaisir, faites comme si vous n'aviez pas remarqué cette astuce un peu fénéante et terriblement approximative, mais qui a l'avantage de clore la gamme...

 

dragon-mi-re220.jpg

 

 

Comme ça, en passant, ceci est mon 250ème article !

Publié dans mes petites bêtises

Partager cet article

Repost0

have yourself a merry little christmas

Publié le par Za

Et voilà.

Il fallait que ça arrive.

Il fait noir, en plus. On n'y voit rien du tout.

Et ce bras en l'air qui commence à me faire mal.

Quel idiot.

On m'y reprendra, tiens.

Tout ça pour cultiver l'image du bon gros, jovial et tout. Qui diable a touché aux normes qui réglementaient le diamètre des cheminées ?

Encore que je ne m'en tire pas trop mal. Ils auraient pu rajouter une bûche avant d'aller se coucher. Des attentionnés. Et puis propres avec ça. Le genre à ramoner tous les ans. Ce qui me console, c'est que je devrais en ressortir à peu près net.

Pas sûr.

J'ai vraiment mal à l'épaule.

Je n'aurais pas dû lancer le sac en premier. Ça m'apprendra. J'ai l'air de quoi, maintenant, accroupi sur cet ours en peluche ?

Je ne vais pas passer toute la nuit comme ça. Si j'appelais ? On viendrait me chercher.

Pas sûr.

Si ça se trouve, ils sont partis en vacances. Skier. C'est la saison. Cochonnerie de neige. Pas moyen de poser le sac par terre, ça détrempe le papier cadeau. Et pour se repérer, depuis là-haut, des toits, des rues, des toits, des rues, tous blancs, c'est coton ! 

Il faudrait que j'arrive à me relever. En me mettant sur la pointe des pieds, j'atteindrais peut-être le haut de la cheminée.

Pas sûr.

Allez, j'y vais.

Et voilà. Trop court. Pas de beaucoup, mais trop court. Le sac a glissé. Si je tape du pied, il continuera à descendre, et moi avec.

Pas sûr.

L'ours en peluche ne sera plus très présentable après ça. Tant pis.

Le sac descend enfin ! Et pas moi.

Le ceinturon. C'est la boucle de ce maudit ceinturon. Purement décorative et bloquée entre deux briques. Ah, j'ai bien fait de la nettoyer ce matin. Mais pourquoi faut-il que je ressorte la panoplie complète tous les ans alors que, logiquement, personne ne me voit ? Je pourrais même me raser la barbe. Qui ça gênerait ? C'est comme ma silhouette. J'aurais perdu quelques kilos, je n'en serais pas là. Foutue image de marque.

Allez, je vire la ceinture. Je glisse doucement.

Ah... AH... AAAAAH !

C'est fait. Pas de braise, pas de cendre. Elle est bien grande, leur cheminée... Mais où je suis tombé ? C'est immense ici ! Jamais vu un salon pareil ! Et il est où, le sapin ? Où ils me l'ont mis ? Il n'y a pas de meubles... Et ce parquet qui craque... Et puis ça résonne ! Je n'aurais pas dû mettre ces bottes. Il n'y a pas à dire, il faut vraiment que je revois le costume en entier !

Dis-donc, ils ont l'air d'aimer les tableaux, il y en a partout. Des grands, des petits, pas un mur sans tableau... Je n'ai pas le souvenir d'être déjà venu ici. Il ne doivent pas avoir d'enfant. Je me suis encore trompé. Un autre salon et toujours pas de sapin. Tant pis, je m'en vais. Je ne vais pas poser ce pauvre ours en peluche tout seul, dans un coin. Ce serait pathétique. En plus, il est tout ratatiné. Ça suffit, je m'en vais.

Pas sûr.

Il faudrait d'abord que je trouve la porte.

Je n'en peux plus de ces tableaux !

C'est bizarre...

Celui-là...

Je crois que je l'ai déjà vu quelque part...

 

la-joconde

 

 

 


have yourself a merry little Christmas

let your heart be light

from now on

our troubles will be out of sight...

 

photos-moi-6011.JPG

Publié dans mes petites bêtises

Partager cet article

Repost0

édith veut tout savoir

Publié le par Za

Puisqu'Édith veut tout savoir, allons-y...

 

 

photos-5853.JPG  

Chapitre 1

mon plus gros défaut

 

Za esbigne l'air de rien le papier d'aluminium qui entoure le dernier carré de chocolat noir Maxi Plaisir de Lindt, se demande s'il faut vraiment sortir du canapé pour aller passer ce maudit aspirateur, s'il ne serait pas plus urgent de ne rien faire pendant encore quelques minutes, repousse le chat qui tente, de ses sales griffes dévastatrices, l'ascension du coussin orange, remet à demain tout ce qui peut l'être et se blottit sous la couverture assortie au coussin en ce demandant ce qu'ils peuvent bien avoir de si grave, ces fameux péchés capitaux...

 


 

Chapitre 2

Je renconte une personne ayant mon genre de caractère

(moi qui me croyait unique, mais bon, admettons)


C'est une femme.

Elle devient immédiatement la meilleure amie de Dame Za. Elles rigolent bêtement de choses bêtes, revoient pour la centième fois Marius-Fanny-César, se saoulent à parler de politique, chantent quelques chansons de Boby Lapointe ou de Ricet Barrier, et signent ensemble le manifeste du CCC*... Encore que. Za a déjà une meilleure amie, et pas des moindres, d'aucun pensant qu'elle est quasiment mythique... Alors elle en profite pour lui lancer une grande déclaration d'amour transatlantique ! Mia sorella !

 

La personne sus-mentionnée est un homme. Za l'épouse. Sur le champ. Ou un truc du genre. Parce qu'un mec aussi perclus de qualités qu'elle, c'est à dire drôle, cultivé, doté d'un caractère charmant, élégant, diplomate, économe de ses paroles, fin cuisinier... (rayer les qualificatifs erronés)

 

Chapitre 3 

Ai-je déjà connu un amour interdit...


Oui, susurre Demoiselle Za en rajustant la mantille qui cache son visage afin de sortir du confessionnal sans être reconnue. Elle longe le mur, gratifie d'un discret coup de pied le chat de malheur qui ose se mettre en travers de son chemin, l'envoie valser dans le bénitier.

 

Chapitre 4

Que vois-je dans mon avenir...

(à part du flou)

Madame Za rajuste son châle violet à longues franges, redresse le turban orange qui vient de glisser de sa tête, balance un grand coup de latte au chat noir qui essaie de grimper le long du napperon recouvrant son guéridon. Puis elle sort une lingette Swiffer, époussette sa boule de cristal en plastique et voit...

 

... des livres, la mer bleue au bout des calanques, des orages, des couleurs inattendues, des livres, des sourires, des mots dits, des mots écrits, des mains tendues qu'on prend en riant, des livres, des poutous qui claquent... et aussi, oh, pas de neige, jamais !

 

 

 

Chapitre 5

De quoi est né mon dernier fou rire


Cette chère Za prévient ses amies : "Bon les filles, autant vous le dire, lorsque je bois un peu, mais même un tout petit peu, j'ai comme une barre, là, vaguement rouge, du meilleur effet, qui part de cette oreille et va jusqu'à celle-là. Ouais, en passant par les pommettes. Vous imaginez le truc. Alors, je ne bois pas. Ou rarement. Et il est comment ton champagne, alors ?" Le fou rire est arrivé après...

 

épilogue

Je n'ai pas de chat.

Je n'en aurai jamais.

 

*CCC : Comité Contre les Chats


Publié dans tag, mes petites bêtises

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2