Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1 articles avec blanca gomez

léonard a une sensibilité de gauche

Publié le par Za

à E. et V. qui ont une sensibilité de gauche


Bon allez, j'y vais.

J'aime cet album, cette histoire, ce disque.

J'aime tout.

Et quand je dis tout, c'est tout :

les personnages de Blanca Gòmez  avec leur air à la Jacques Tati,

le texte, poétique et drôle,

la musique, même si Vincent Delerm chante toujours aussi faux,

mais là, pour le coup, cette fragilité dans la justesse est touchante,

les textes des chansons, justes et légers...

Tout ça crée une alchimie parfaite qui fait que

j'aime

Léonard a une sensibilité de gauche !

 

leonard_.jpg

 

Une conversation entre Léonard et Grand-Pierre... C'est quoi être de gauche ? Avoir une sensibilité de gauche... Les questions s'enchaînent, exactement comme dans la vie, lorsqu'on se lance dans des explications savonneuses, et qu'on emprunte des pentes escarpées sans bien savoir où cela va nous mener. Quiconque a tenté de répondre à la question  "c'est quoi une religion ?"  ou "comment on fait pour être amoureux?" sait de quoi je parle...

 

Et il est fort Grand-Pierre, pour expliquer au petit mais tenace Léonard, ce qu'est une sensibilité politique. Une sensibilité poétique, aussi. Pas de grand soir dans ce texte, pas de grand discours, mais de quoi sourire.

- Le foot, c'est de gauche ?

- Bon ça, ça dépend des équipes. Une équipe qui joue bien, qui se fait plein de passes mais qui perd tout le temps c'est un petit peu de gauche oui. Moi quand je jouais au foot, au niveau des résultats, on était vraiment de gauche.

En lisant cet extrait, je me disais que les joueurs de l'équipe de France de rugby seraient, pour certains, bien étonnés de se savoir un peu de gauche...  


lire-relire-2-5951.JPG

 

Le texte de Vincent Delerm est délicieux, magnifiquement servi par Batiste Rebotier et... Jean Rochefort ! J'avoue que c'est aussi pour ça que je l'ai acheté. Pour cette voix, cet humour qui frise dans chaque mot, l'éclat de rire final. Oui, je suis fan de Jean Rochefort. Pour toujours. Écoutez la tirade sur le poulet de droite, qui me fait mourir de rire - quand j'étais petite, tous les dimanches, chez ma mamie, c'était poulet rôti, si ça intéresse quelqu'un...

 

 

Et puisque j'en suis à vous raconter ma vie, je ne pouvais qu'être touchée par cette conversation libre et complice entre ce grand-père et son petit-fils. Un grand-père ! Ceux qui comme moi ont eu la chance de vivre cette complicité inconditionnelle avec un grand-père adoré et qui en restent à jamais heureux et inconsolables, ceux-là ne me contrediront pas... Alors ne venez pas me faire le coup la démagogie du concept, du scandale de parler de politique à de pov'petizenfants innocents. Non, merci, non, pas là. Moi, j'en suis à m'émouvoir, à rire. Laissez-moi savourer... 

 

 

Je prendrai c'est promis

Pendant toute la vie

Des notes sur un cahier...

 

Alors oui, ce texte est enrobé d'une sensibilité de gauche purement décorative, pour ne pas dire dérisoire lorsqu'il aborde la politique d'immigration ou la solidarité mais ce n'est pas un texte militant. La politique dont on parle ici n'en est pas, on est dans l'écume des choses et la légèreté. La politique, c'est autre chose, plus essentiel, plus dérangeant que cet objet joyeux et doux. Évidemment, si Delerm vous hérisse le poil, laissez tomber, ou alors, sautez les chansons. Enfin, pas toutes...

 

 

Je laisse la conclusion à Petitou, heureux nanti de deux grand-pères comme on n'en voit pas tous les jours, qui écoutait le texte avec attention en suivant sur le livre...

- La sensibilité de gauche, des fois, c'est d'aimer perdre son temps, aller au cinéma plutôt que travailler, faire des choses inutiles. Dessiner un schmurmurmurmurz plutôt qu'un vrai animal de dictionnaire. Mettre un slip sur la tête...

- Maman, je crois que j'ai une sensibilité de gauche, alors !

 

Et puis non, le mot de la fin, je le garde. Parce que moi, en mai prochain, il est fort possible que j'arbore ce genre de chose à mon revers...

photocabineleonard2.jpg

 

Léonard a une sensibilité de gauche

écrit, composé et chanté par Vincent Delerm

illustré par Blanca Gòmez

raconté par Batiste Rebotier et Jean Rochefort

Actes Sud Jeunesse pour le livre

& Tôt ou Tard pour la musique

Partager cet article

Repost0