Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

190 articles avec albums

mee

Publié le par Za

On le relit ?

C'est trop court tellement c'est bien !

 

Mee

 

 

Qu'ajouter de plus au cri du coeur de Petitou ? Voici un album à lire de votre voix la plus douce, pour ne pas effrayer la délicate Mee, près de son arbre... Mee attend, cherche une maman, un papa. Comment les trouver quand on ne sait pas trop à quoi ça peut ressembler ? Et puis le vent, la mer, les étoiles la guident vers les bras qui l'attendent, vers sa seconde naissance.

Les dessins d'Agnès Domergue sont aussi délicats et élégants que le texte de Marie-France Chevron. Mee est un album poétique qui se déroule au fil des pages comme un ruban de soie.

 

mee int073

Une belle réalisation des éditions Limonade : le papier, la couleur, tout y est !

 

challenge-copie-1

Partager cet article

Repost0

le langage des oiseaux

Publié le par Za

Sept contes inattendus de Claude Boué,

superbement illustrés par Christel Guibert,

le tout encore une fois édité par l'Atelier du poisson soluble !

Et voilà un bel album pas que pour les enfants ! langage_.jpg

 

Car le monde est né de la colère d'une petite fille, 

et un idiot peut y découvrir d'infinies les richesses.

Et qu'y a-t-il de plus difficile à trouver pour un roi que la chemise d'un homme content,

mais vraiment content de son sort et qui ne craint pas la mort ou en a pris son parti...

Voyager par les mers et les montagnes,

comprendre la langage des oiseaux,

se cacher pour être aimé,

se cacher si bien et découvrir les mystères de l'être aimé, tous.

À moins que la vérité ne soit enfouie quelque part,

là-bas,

sur les rives des deux fleuves

où coule l'eau noire...

 

langage-2.jpeg

 

 

Une fois cet album refermé, vous l'ouvrirez à nouveau, histoire de reprendre une petite goulée des dessins doucement mélancoliques, maîtrisés dans le moindre mouvement, étalés sur deux pages (au diable les pliures !), et surtout, croyez-moi, vous reprendrez jusqu'à plus faim de la proximité du style décalé de Claude Boué qui vous sussurre directement son histoire dans le creux de l'oreille...

 

Comme cette superbe adaptation du Petit Chaperon rouge,

certes faite et refaite,

mais ici parfaite !

 

- Eh bien, voyez-vous, un gage, naturellement c'est... Voyons, mon gage, si je gagne... c'est que... vous devrez me donner un baiser... UN VRAI BAISER D'AMOUREUSE...

À peine elle a dit oui, lui, il disparaît sur le chemin des aiguilles à la vitesse d'un battement de cils tandis qu'elle, sur le chemin des épingles:

- Comme c'est joli, cette verdure ! Oh ! Le mignon petit animal à la queue en panache ! Que l'air de la forêt est doux ! Et quels parfums délicieux ! Il faut absolument que je respire toutes ces fleurs ! Ce jeune homme me plait. Il veut m'embrasser. Pourquoi ne l'a-t-il fait sur le champ ? Quelle torture de devoir aller lentement, mais il faut que je perde ! Que les garçons font de complications ! 

Lui, il est déjà devant la maison de Mère Grand. D'un geste, il fend sa peau d'homme, la fait tomber à ses pieds.
C'est un loup, un énorme loup gris à la prunelle noire comme le charbon, à la babine rougeoyante."

(La Chaperon rouge)

 

langage-3.jpeg

 

challenge-copie-2

Partager cet article

Repost0

l'endroit rêvé

Publié le par Za

Depuis le temps que cet album trépignait d'impatience sur l'étagère, attendant qu'on parle de lui !

 

endroit-reve-couv063.jpg

 

Mais comprenez-moi, ce n'est pas n'importe quel album, c'est L'endroit rêvé !  Je voulais bien faire les choses, histoire de vous donner vraiment l'envie de lire ce beau livre, de vous donner l'envie d'aller embêter votre libraire pour qu'il le commande, puisqu'il est toujours disponible, École des Loisirs cuvée 2008, ce qui n'est pas si vieux après tout.

L'endroit rêvé, c'est celui qu'on finit toujours par trouver, lorsqu'on est enfant, dans ce moment de presque vide, de délicieux ennui où on est censé faire un brin de sieste ou tout du moins prendre un peu de repos. Alors, dans le secret de sa chambre, avec son doudou ou un autre compagnon indispensable, on fait évidemment semblant de dormir et on finit par s'évader un peu...

endroit-reve-3064.jpg

L'endroit rêvé est noyé de tant de soleil que le ciel peut être jaune si on veut. Et si on en a très envie, le lit devient un arbre,  enfin, à moitié un lit, à moitié un arbre. L'endroit rêvé, c'est celui où le lit est aussi un bateau avec lequel il est si facile de rejoindre cette île bizarre et belle, à mi chemin entre maison et aventure.

endroit-reve-2062.jpg

L'endroit rêvé, c'est une complicité imaginaire. Enfin, imaginaire pour de vrai..endroit-reve061.jpg

Pour finir, l'Endroit rêvé est un album spécial parmi ceux que je préfère, pour son étrangeté sans concession, ses couleurs extraordinaires - au sens propre du terme, les nuages dans lesquels on peut imaginer le monde, les yeux incroyables de Rose, l'énergie de l'ours, l'originalité, l'univers sans limites des dessins de Philippe-Henri Turin. On pourrait dire que cet album est à part dans sa bibliographie mais à y réfléchir, ce monsieur ne fait que des albums à part...

Et puis il y a la grande qualité du texte d'Alex Cousseau avec cette fin maligne qui vous oblige à le relire immédiatement pour en saisir toute l'ambiguïté - alors que tout est dans les dessins, depuis le début. C'est exactement ce que j'attends d'un album jeunesse : le refermer en  me disant que j'y ai pris autant de plaisir de Petitou ! Et celui-ci mérite vraiment d'être redécouvert !

 

Mais est-ce qu'on peut laisser un lit dans un potager ?

Est-ce que Papa et Maman vont être d'accord ? On aura beau leur expliquer que ce n'est pas un vrai lit, est-ce qu'ils vont bien vouloir ?

- Non, Rose. Ils ne vont sûrement pas vouloir.

- Alors on va le mettre où ?

- Plus loin...dans la forêt...

Non. Pas dans la forêt parce que c'est sombre. On se croirait dans une chambre avec les volets fermés. Avec quelqu'un qui dort dans chaque arbre.

L'endroit rêvé
Alex Cousseau & Philippe-Henri Turin
L'école des loisirs, 2008

Partager cet article

Repost0

george and the dragon

Publié le par Za

Une fois n'est pas coutume, un livre en anglais ! Acheté il y a très longtemps, à l'époque où Petitou ne savait pas encore dire "livre", c'est dire si ce n'est pas jeune...

 

George-and-the-Dragon-cover1.jpg

Red Fox Book, 2002


Mais comme vous le savez sans doute, je me suis, cette année, laissée endragonner... Alors je continue sur ma lancée!

 

Ce bel animal rouge à la fière allure, terreur de la contrée, est doté de tous les talents de sa race : enlèvement de princesse, écrabouillage d'armées en armure, destruction de murailles centenaires et j'en passe. Mais comme tous les géants, il a un secret, une faiblesse cachée, une faille... Car le George du titre n'est pas un chevalier sauroctone, non, il est une créature plus petite, plus inoffensive, mais qui provoque chez notre cracheur de feu une terreur galopante ! Cette mignonne créature, est...

 

george-and-the--dragon-Brian_Blessed.jpg

Il serait dommage de dévoiler cette histoire, pleine d'humour et de tendresse. Surtout que cet album est disponible sur un site de vente de livres bien connu pour la somme modique, voire ridicule de neuf euros et huit centimes, si vous achetez celui qui est accompagné du CD avec l'histoire lue par Brian Blessed, génial acteur de Kenneth Branagh, grandiose Richard IV de la première saison de Blackadder, bref une voix qui vous colle des frissons ! 

 

There was nothing so fierce and so terrible as the mighty dragon.

But he had a secret.

A big secret, well, actually, a very small secret...

 

Partager cet article

Repost0

grand loup et petit loup / la petite feuille qui ne tombait pas

Publié le par Za

Quand je pense que j'ai attendu aujourd'hui pour me pencher sur le travail d'Olivier Tallec... Surtout depuis que Petitou m'a regardée avec un soupçon de commisération : "Rita et Machin ? Ben oui, c'est la dernière page de Pomme d'Api ! " Et de se radiner les bras chargés du dit magazine : "T'en veux d'autres ?" Non, ça ira, merci...

 

rita-et-machin047.jpg

 

Olivier Tallec, c'est aussi Grand Loup et Petit Loup.

 

pt-loup-couv_.jpg

 

Un grand échalas noir, tout de crayon, parfois juste esquissé, comme une virgule, et un petit mignon bleu, avec leurs interminables museaux. 

 

pt loup2051

 

Dans "la Petite feuille qui ne tombait pas", nos deux compères accompagnent un arbre du printemps à l'été car Petit loup convoite une jolie feuille, tout là-haut, hors d'atteinte. Mais si jolie, la feuille,  si verte, d'un vert changeant, tendre et sombre, puis d'un brun si attirant lorsqu'arrive l'automne. Mais l'hiver... À partir de cet instant du récit, Petitou craque et me réclame le même bonnet que Petit Loup.

 

pt-loup050.jpg

 

Et cette feuille, alors ? Grand loup ira-t-il la lui décrocher, comme on décroche la lune ? Cela vaut-il la peine, pour une si petite feuille ? Cela vaut-il la peine d'attendre ? Un beau moment de suspens clôt cette émouvante histoire, soutenue par le texte impeccable de Nadine Brun-Cosme, à l'unisson de la tendresse du dessin.

 

grand loup et petit loup

La feuille qui ne tombait pas

Nadine Brun-Cosme & Olivier Tallec

les albums du Père Castor

Partager cet article

Repost0

la princesse des neiges

Publié le par Za

Comme je suis une adepte du slow book et des bibliothèques, voici un album de 1997. C'est pas jeune, mais c'est pas vieux non plus, et puis je ne suis pas là que pour causer des nouveautés - sinon, je ne vous bassinerai pas avec Mervyn Peake et ce serait bien regrettable.

Donc, Stéphane Girel, encore.

 

princesse-des-neiges-couv.jpg

 

Un pur moment de poésie, à base de canaux pris dans les glaces, de bateliers. Pour avoir vécu quelques années à une poignée de mètres d'un canal avec péniches, pont en acier, brumes et tout et tout, pour avoir fait de longues promenades avec poussette sur des chemins de halage déserts, j'ai gardé le goût de cet univers particulier, lent, si lent.

 

princesse-ds-neiges2049.jpg

 À bord de la Toison  d'or, Abel se raconte des histoires en attendant le dégel, hisse les voiles au grand mât, à moins que ce ne soit la lessive sur le fil... Prisonnière de l'hiver, la princesse des glaces se languit. L'intrépide tueur de baleines lui raconte ses aventures dans les mers du Sud. Mais les glaces se retirent et la péniche doit poursuivre sa route, séparant Abel et Alys, la fille du pontier. Il reste pourtant la promesse de cinq graines de roses trémières...

 

princesse-ds-neiges1048.jpg

 

Le texte de Pascal Nottet insuffle - avec infiniment de douceur - le merveilleux et la grande aventure dans l'hiver languissant. Les dessins de Stéphane Girel sont fragiles et délicats. Un pur moment de poésie, vous dis-je.

 

challenge-copie-1

Partager cet article

Repost0

en cuisine avec Alain Passard (rien que le titre, c'est un fantasme...)

Publié le par Za

RHÂÂÂ !!

 

passard-blain_.jpg

 

Lorsque j'ai aperçu cette couverture dans un magazine, je n'en ai pas cru mes mirettes. Chouette, une nouvelle BD de Christophe Blain ! Et un album dont le sujet est ... Alain Passard ! Et c'est là que j'ai poussé le rhâââ du début, avant de retrouver mon légendaire sang-froid - tout en sautillant légèrement quand même.

 

Une rencontre au long cours entre le dessinateur et le cuisinier, et qui donne un album truffé de recettes. Depuis des années, Alain Passard travaille les légumes comme personne, goûts, textures, couleurs, mariages audacieux, inattendus, allant jusqu'à fournir lui-même son restaurant parisien l'Arpège, grâce à la production de ses trois potagers.

 

Christophe Blain se met en scène dans le rôle du Candide découvrant les cuisines d'un grand restaurant, les papilles à l'envers, émerveillé devant la création à l'oeuvre.

 

passard-page053.jpg

*La tomate est farcie de fruits (pomme, poire...) avec des épices (clou de girofle, vanille, gingembre...)

 

Passard est un vrai personnage, lyrique, sans cesse en mouvement, une imagination toujours en marche.

 

passard-pengeance054.jpg

 

Cet album se lit d'une traite, l'eau à la bouche.

 

Partager cet article

Repost0

chimères génétiques

Publié le par Za

Pour le bizarre, l'inquiétant, le beau, le pas pareil, on peut compter sur l'Atelier du Poisson Soluble ! Une fois de plus, me direz-vous. Eh bien oui, une fois de plus.

 

chimeres_.jpg 

Tout commence par l'exposition des planches de cet album à la librairie du Théâtre du Rond-Point. Un peu tristounette l'expo. Les dessins sont présentés dans un couloir, certains ont un air penché, mais peu importe, ils sont incroyables !

 

Chimère génétiques, c'est l'histoire du croisement possible/impossible qui abolirait les frontières entre l'animal et le végétal. Le gène de la luminescence de la méduse insufflé à une pomme de terre qui en deviendrait fluorescente sous l'effet du manque d'eau. Ou un gène de la tomate qui permettrait au poisson rouge de voir s'élever son taux de vitamine E.

 

chimere-poisson041-copie-1.jpg

 

De ces chimériques OGM, Julie Lannes donne des représentations qui naviguent entre le cauchemar, la folie et la beauté surréaliste. Une fascination qui naît du mélange impensable entre l'humain et la plante, du cannibalisme possible et consenti, en dégustant ce riz qu'un gène d'origine humaine rendrait résistant à treize herbicides différents.

 

Présenté comme une succession de planches de botanique, réalistes et effrayantes au détail près, cet album est un objet magnifique qui donne à penser, un beau travail d'édition (rendu des couleurs, choix du papier), à conserver dans les recoins précieux de sa bibliothèque qui se transformera un temps en un vénéneux cabinet de curiosités...

 

chimere-pgrenouille042.jpg

Partager cet article

Repost0

vendredi, c'est poisson (soluble) !

Publié le par Za

Et deux albums de l'Atelier du Poisson soluble, deux !

Trouvés dans l'excellente libraire Les Belles Pages à Murat, Cantal, qui est à la librairie ce que la caverne d'Ali Baba est à la spéléologie... Si vous passez dans le coin, entrez-y pour fureter, discuter, vous n'en sortirez pas les mains vides, ni l'esprit, d'ailleurs !

C'est par ici !

par-ici--018.jpg

 

Deux albums, donc, signés Sylvie Chausse et Anne Letuffe.

 

masure couv014

 

 

pois-couv015.jpg

 

 

Sylvie Chausse, d'abord, auteur de Tendres Dragons et des Ogres, deux perles de ma bibliothèque, aimerais-je dire, si les Ogres n'étaient pas épuisés (scandale !) et si le type qui vend le sien sur Amazon était un tantinet moins gourmand..., Sylvie Chausse, donc,  nous a mitonné deux textes drôles, vifs et savants, jouant avec la rime comme avec une balle, ça vole, ça rebondit, c'est intellligent, un vrai plaisir de lecture ! Une conclusion tout à fait coquine pour le Prince au petit pois et une merveilleuse -  presque - sorcière très séduisante, à l'heure où les confitures redeviennent follement de saison - d'ailleurs, ça sentirait pas un peu la rhubarbe, par ici ?

 

masure012

 

Pour illustrer ces histoire, rien de tel que les collages d'Anne Letuffe, joyeux et spirituels. Tissus, photos, gravures, dessins, gâteaux, bonbons, enfants espiègles, parents grognons, copains bizarres, princes charmants et princesse bien décidée à trouver l'élu de son coeur, mais pas n'importe lequel, oh que non !

 

pois013.jpg

 

  Et par ici, une expo d'Anne Letuffe à Limoges !

 

challenge-copie-2.jpg

Partager cet article

Repost0

l'arbre rouge, un dragon et quelques poules...

Publié le par Za

Samedi dernier, Petitou avait des sous à dépenser à la librairie... Alors, pendant qu'il furetait dans les rayonnages, eh bien, j'ai fait pareil. Et d'album en album, j'ai fini par tomber sur ça:

 

l-arbre-rouge_.jpg

 


Le choc.

Peu de mots. Une atmosphère.

 

 

lire---relire-4663-copie-1.jpg

 

 

Une petite bonne femme trimballe sa mélancolie, sa douce tristesse, les yeux baissés, dans des décors oppressants, inquiétants, sans que rien laisse à penser qu'il pourrait y avoir un peu d'espoir... Sauf qu'à la dernière page... Plongez-vous dans les somptueuses et subtiles illustrations de Shaun Tan, qui expriment si bien le poids du monde, sa démesure et sa folie et laissez-vous embarquer dans cette poésie douce amère. Un album pour les grands, Gallimard Jeunesse.

 

 

lire---relire-4667.jpg

 

 

Et Petitou, me direz-vous, qu'a-t-il choisi ? Des petites poules bien sûr ! Un poule tous et tous poule un ! Ici, on les aime bien les malignes petites bêtes, Carmen, Carmelito, Belino... C'est drôle, vif, plein de références... Un succès mérité pour les  deux Christian, Heinrich et Jolibois.

 

 

un-poule-tous_.jpg

 

 

Et comme avec vingt euros, des fois, on peut se payer deux livres -  j'ai dit : des fois - on est aussi rentrés avec Zébulon le dragon, de Julia Donaldson et Axel Scheffler, les heureux parents du Gruffalo (qui n'est jamais très loin, d'ailleurs). Zébulon n'est pas l'élève le plus doué de l'école des dragons. Tiens, encore des dragons à l'école ? Et oui, mais ceux-là sont à la mode Scheffler, colorés et foutraques. Zébulon ne serait jamais le premier de la classe sans un petit coup de pouce clandestin... Une histoire où les dragons ne sont pas ce que l'on croit et où les princesses bousculent un peu les idées reçues !

 

 

zebulon-copie-1.jpg

 

challenge-copie-1

Partager cet article

Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>