péter le feu

Publié le par Za

péter le feu

Je vous avais déjà fait partager cette magnifique image de Maurizio Quarello, vous rappelant, à l'époque,que je n'aimais rire que de choses fines et délicates, dont acte.

Eh bien figurez-vous que j'en ai trouvé d'autres, au point que je me demande si je ne vais pas finir par me lancer dans une petite collection.

Fine et délicate, la collection, d'accord ?

Par exemple, vous avez les bestioles assez grandioses du maître Michael Sowa, dans un genre médiéval et agricole qui m'a ravie.

péter le feu

Et puis aussi le réjouissant dragonnet de John Howe - dont l'humour primesautier m'avait jusqu'alors échappé, je l'avoue.

péter le feu

Tout ça pour vous dire que je commence aujourd'hui à collecter les pétages de feu.
Qu'on se le dise.

Publié dans plein les mirettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Heureusement que les nonnes, dans le film dont je parle dans mon dernier billet, ne pètent pas le feu comme ça, sinon, quelle sarabande !
Et je précise que c'est "l'élévation" du dragon de ta première illustration qui m'a fait penser à cela... les voies du seigneur sont impénétrables...
Répondre
Z
Je te laisse seule responsable des derniers mots de ton commentaire...
Merci Margotte de cet éclat de rire vespéral !
D
J'ai pensé à toi aujourd'hui en rentrant dans la librairie Contrebandes.
Si t'as des lecteurs toulonnais (parce que Toulon), ils doivent connaître, y'a tous les livres que tu aimes bien présentés !!!
Donc tu peux faire une halte à Toulon la prochaine fois que tu vas à Hyères ;-)
Bizettes
Répondre
Z
Je n'ai évidemment rien compris à ton pseudo ;)
Z
Il faut donc que je rallonge un peu mon séjour toulonnais, ça t'apprendra !
Je pourrais aussi faire un tour de France des librairies indépendantes...
biZette !