océano

Publié le par Za

Et le voilà, le nouveau, le si beau...

océano

Océano le voilier à la coque rouge prend la mer. Il hisse ses élégantes voiles de papier pour un périple sur les mers du monde. En cinq tableaux splendides, il nous entraîne de l'Arctique jusqu'aux récifs de corail, mû par le désir de découvrir les si précieuses beautés océaniques. Précieuses parce que menacées, et aussi fragiles que la coque de noix qui les explore.

Anouck Boisrobert et Louis Rigaud ont encore frappé fort. Océano est un grand livre, au même titre que Popville ou la Forêt du paresseux. Un de ces pop-up dont on ne se lassera jamais, dont chaque page, chaque mouvement trouve sa justification dans le propos, l'intention.

(merci au moussaillon)

(merci au moussaillon)

La surface et les profondeurs sont liées par les actions des hommes et la vie des animaux. Les couleurs de la mer accompagnent le voyage; le port souillé est traité avec le même soin que le sublime récif corallien. Et le petit voilier parcourt la Terre modestement, élément parmi les autres, si discret qu'il faut parfois le chercher dans l'image. Et le lecteur devient alors explorateur lui-même. Le dispositif d'Océano est parfait, son graphisme est élégant, efficace, et la surprise, l'intérêt sont renouvelés à chaque page.

Que dire de plus ? Ruez-vous sur ce livre si ce n'est déjà fait. Les amoureux de la mer y trouveront leur compte, les curieux seront comblés.

 

Océano

Anouck Boisrobert & Louis Rigaud

Hélium, avril 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaëlle 17/07/2013 07:37

♥♥♥ !

Za 20/07/2013 16:06

Comme tu dis !
;)