tendres dragons

Publié le par Za

Pour tout vous dire, à la maison, question dragon, on serait plutôt outillés...

 

AUTRE 3897

 

Et c'est sans évoquer les nombreux ouvrage dragonniers qui encombrent les étagères de la bibliothèque...

Quoique...

Il en manquait un, et pas des moindres !

Mais cette bévue fâcheuse est désormais réparée !

 

tendres dragons

 

Celui-ci est signé par la même équipe que Les ogres, excusez du peu...

175 pages de grande littérature dragonnière où se mêlent légendes, informations scientifiques de première importance, le tout remarquablement documenté. Dragons du monde entier, de toutes les époques , pas un qui n'échappe à l'esprit inquisiteur de Sylvie Chausse ! Les voilà inventoriés dans leur grande diversité, scrutés sous toutes les coutures, les grands, les petits, les jolis, les moches, les féroces, les méchants, les menteurs, les cruels, les avides, les pacifiques, les soupe-au-lait, les voyageurs, les séducteurs, les farceurs, les familiers, les inconnus, les fascinants, les redoutables... Avec eux leur pendant indispensable, la cohorte des sauroctones, autre nom du tueur de dragon, généralement élevé fissa au rang de la sainteté, alors que, franchement, il n'y a pas de quoi pavoiser... En parcourant ces pages, vous deviendrez incollables sur cette magnifique créature,  en particulier sur ses moeurs amoureuses : "Les hommes qui ont vu un dragon prendre une de ces terribles colères qui incendient les forêts et brisent les montagnes, pensent que ces monstres sont incapables de ressentir de la tendresse... Les malheureux, ils ne savent pas avec quelle fougue un dragon déclare sa flamme."  (d'où le titre de l'ouvrage)

 

AUTRE 3912

 

Je n'ignore plus rien désormais des dragons suisses, des jurons et insultes préférés des dragons,  de leur navrant penchant pour la boisson, de l'éducation des dragonnets, de  l'oeil du dragon et de son redoutable baiser, de la conduite à tenir en cas de morsure : "On parle souvent des brûlures provoquées par les dragons, et on a tort de négliger les morsures. Cependant, on peut probablement expliquer l'absence de remèdes efficaces pour les soigner par le fait que la morsure se termine généralement par l'ingestion totale du sujet ce qui rend toute médecine bien dérisoire." (voir couverture du livre)

 

Et puis, il y a le travail d'illustration de Philippe-Henri Turin, dont la modestie va encore devoir souffrir un peu, tant pis. Saluons d'abord son courage, son inconscience même. Faire tenir si longtemps la pose à un dragon, a-t-on idée ? Puis maîtriser la légère nervosité qui doit  gagner votre main dans les parages de ce genre de bestiole afin de rendre au mieux les subtiles couleurs de sa robe, les reflets délicats de sa pupille, le mouvement léger, quoique démesuré, de ses ailes diaphanes... Et ces trognes, toutes plus réjouissantes et monstrueuses les unes que les autres...  Une centaine de dessins, une folie de couleurs, de précision jubilatoire ! Chapeau bas ! Non, sans rire, c'est du grand art, de la part de celui qui, quelques années plus tard, devait dessiner Charles. J'ai quand même un faible pour le dessin de l'article "grotte", qui représente un dragon assoupi dans le noir, tout en nuances de noirs et d'anthracites... Allez-y voir, c'est page 69 !

 

 

AUTRE 3914

 

Le genre de livres à garder à portée de la main, parce qu'une fois lu,

on n'a qu'une envie : y replonger !

 

 

challenge-copie-1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 25/01/2011 22:34


qu'ils sont craquants ces dragons! des amours! ;-) le dessin a tout de même un peu évolué, non?


Za 26/01/2011 12:56



Oui et non.Ce n'est pas vraiment le même registre, encore que...


Dois-je te rappeler que cet ouvrage est un ouvrage scientifique tout à fait sérieux ?



turin 25/01/2011 07:37


tourlou
ohlala, si on avait pu avoir une critique pareille dans Télérama (mais je n'aurais jamais de critique dans cet hebdo, même Charles n'y a pas eu droit!), on en serait pas là au niveau des ventes et
le livre n'aurait pas été bradé à 20 euros au lieu des 30 du départ.
Merci, merci, merci d'avoir aimé. J'y ai travaillé deux ans. Week-end et vacances compris. un travail de malade. Surtout pour les recherches. Pour savoir comment les peuples du monde entier
représentaient ces créatures fabuleuses. J'ai essayé de faire un ouvrage qui donnerait autant à voir que Sylvie nous donne à manger (mazette! quel auteur!)
Charles est d'ailleurs né de ce livre. D'une frustration devant certains parents qui me disaient sur des salons du livre que leur enfant était trop jeune, pas assez grand, trop vieux, pas assez
littéraire, pour ce livre. Deux ans de travail pour entendre ça. Aaaaaargh! De rage , j'ai téléphoné à Alex et je lui ai parlé d'un petit dragon avec de grandes ailes. je voulais faire un livre
pour plus petits avec la même technique. Et voilà notre Charles qui est né.
J'adore "Tendres Dragons". C'est une grosse partie de ma vie. un engagement total et épuisant que je ne regrette pas. Je regrette seulement les 10000 exemplaires vendus. J'en espérais beaucoup
beaucoup plus. Mais il faut croire que notre travail, notre création ne le mérite pas. Tant pis. Je sais qu'on est beaucoup lu en bibliothèque, c'est déjà bien, même si ça ne nous nourrit pas,
malheureusement.
Dans l'espoir que cet article en amène d'autres et qu'ainsi les gens redécouvriront ce livre qu'on a beaucoup de mal à trouver en librairie.
Philippe-Henri Turin


Za 25/01/2011 19:27



Eh bien, M'sieur Turin ! Nous autres lecteurs sommes loin de nous douter de ce qui se trouve derrière nos livres préférés. Les doutes, le travail de titan, le découragement parfois. Mais si notre
admiration, notre enthousiasme peuvent vous soutenir parfois, si le relais de la blogosphère peut vous aider à être davantage diffusé, alors on ne perd pas trop notre temps à partager ici ou là
nos coups de coeurs ! Et qui sait, ça pourrait bien finir par valoir autant qu'un entrefilet dans Télérama...


De la part d'une incorrigible optimiste dont le cabas, en ce moment, déborde de dragons !



l'or des chambres 24/01/2011 19:33


Coucou Za. Tout d'abord je voulais te remercier pour tes messages chaleureux qui m'ont vraiment fait du bien. Maintenant que cela est fait parlons des dragons, chez nous aussi on est pourvu, mes
deux garçons les adorent, livres dragons, figurines, films bref on reste dans le dragon... Pour ce livre là "petit moyen" l'a reçu il y a deux ans pour son anniversaire et il l'adore, ainsi que son
petit frère, il l'a déjà lu plusieurs fois et le feuillète régulièrement pour la beauté des illustrations. C'est vraiment un livre dont ils ne sont pas près de se lasser...


Za 25/01/2011 19:15



Voilà un commentaire qui va faire chaud au coeur de Philippe-Henri Turin (voir commentaire suivant) ! Il faut faire connaître ce travail magnifique et tes garçons ont très bon goût ! Je trimballe
ce livre en ce moment tous les jours à l'école, j'en lis des morceaux, on admire les illustrations. Et bientôt, je retrouverai Petitou plongé dedans jusqu'au cou...