on a une relation comme ça, la neige et moi

Publié le par Za

Le seul avantage de la neige, je l'ai découvert ce matin.

Au lieu de passer un précieux quart d'heure en supplications tendres et énervées, "Petitou, il est l'heure, debout, on va être en retard, allez, on se lève, etc...", il a suffit d'un simple "il a neigé" et hop ! nous voici prêt à affronter les éléments, et en pyjama, s'il le faut !

Les récriminations ne viendront que plus tard, sur le chemin. "Et pourquoi on habiterait pas dans le Cantal ? Parce que, là-bas,  y en a beaucoup plus, de la neige !"

Justement.

Parce que.

 

 

givre.JPG

(cauchemar)

 

 

Ma relation à la neige, allez savoir pourquoi, n'est pas dénuée d'une certaine phobie. Karen B. from Kenya, à l'abri de ce genre d'avanie, est priée de compatir. Merci.

Je trouve tout ce blanc monotone, triste et ennuyeux. Qui n'a jamais fait Lyon/Nancy en train Corail (oui, ça date ) avec la neige pour seul paysage ne peut comprendre et est prié de me laisser poursuivre.

J'en entends d'ici me dire qu'il y a des nuances dans le blanc.

Admettons.

Je déteste le contact à la fois brûlant et glacé de la neige. "Mais on peut faire des batailles de boules de neige, des bonshommes, des igloos !", vous entends-je rétorquer. Certes, sauf que je perds tout sens de l'humour lorsque, par moins cinq degrés, on introduit une matière froide et mouillée dans mon cou.

Et puis surtout, je n'ai aucun goût pour ce qu'il est fashion d'appeler la glisse. J'ai les genoux fragiles (surtout le gauche, plaignez-moi) et cette idée d'insécurité dans l'équilibre m'est tout simplement odieuse.

Je me déçois moi-même. Alors que je cultive précieusement cette part d'enfance qui m'envahit dès que je croise un sapin de Noël, je me transforme immédiatement en adulte maussade à  l'apparition du moindre flocon qui ne fondrait pas dans la seconde. Moins maussade depuis que je vais travailler à pied, mais quand même...

 

Depuis longtemps, je voulais bidouiller un petit texte sur mon aversion hivernale. C'est fait, nous n'y reviendrons pas. Mais si vous avez trois minutes encore à m'accorder, regardez ce qui suit - et excusez-moi pour les sales secondes de pubs infligées avant la vidéo proprement dite, elles ne sont évidemment pas de mon fait et je m'en ré-excuse bien bas. Bohort est mon héros, je partage chaque atome de ses angoisses, je pense chaque mot de sa tirade...

 

 


Kaamelott Saison 2 Episode 55 : Les neiges éternelles - wideo
Auteur : Alexandre Astier Réalisé par : Alexandre Astier Avec :Alexandre Astier, Nicolas Gabion, Lionel Astier, Thomas Cousseau © Calt - Dies Iræ – Shortcom
 

Publié dans in my heart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zouz 09/05/2011 21:28


ça oui ! Et quand je vois la dégaine de certains insectes je me dis qu'il y a de l'abus (non mais le centipatte quoi ! Ignoble et désespérément rapide et beaucoup trop malin à mon goût).
(j'espère que les autres blogueuses n'ont pas coché la case "me prévenir lorsqu'il y a un nouveau commentaire" hahaha parce que là ça commence à dériver ^^)


Za 10/05/2011 19:29



C'est ça qui est drôle...



Zouz 08/05/2011 22:37


grrrrr la nature... haha mais là je dois dire que je ne te rejoins pas tout à fait : je n'ai pas les balades en forêt en horreur :) sauf quand ma tête passe en plein milieu d'un nuage de moucherons
azimutés et que j'en ai dans les narines : l'angoisse.


Za 09/05/2011 18:02



Finalement, la ville, c'est bien, non ? Je dis ça parce que je me suis faite piquer par une guêpe en jardinant, et que, rien que ça, ça peut dégoûter un instant de Mère Nature, non ?



Zouz 29/04/2011 13:02


Oui hier soir je me sentais bien sur ton blog alors j'y suis restée un moment, butinant d'article en article :) et je suis HEUREUSE que tu considères les chats du même oeil que moi hahahaha mes
alliés sont peu nombreux alors une de plus ça booste mon moral. à trèèèèès bientôt pour une nouvelle salve de commentaires ^^


Za 06/05/2011 19:13



Tiens, j'y pense, dans le genre de truc que tout le monde aime sauf moi : les balades en forêt (je trouve ça flippant, j'ai dû être Petit Poucet dans une autre vie...)



Zouz 28/04/2011 23:03


*je trouve cet ANIMAL


Zouz 28/04/2011 23:02


=) merci pour ce petit texte savoureux haha. Je ris parce que la plume le veut mais je comprend ta détresse : être un peu "seule contre tous" c'est comme quand je dis que je ne supporte pas les
chats. Tout le monde trouve ça "trop mignon" (toi peut-être ?) mais moi je trouve cet profondément inquiétant. chacun sa croix =)


Za 28/04/2011 23:58



Mais c'était un festival Zouz, ce soir ! Bon d'accord, de Za à Zouz, il semble y avoir une parenté, au moins sonore


Surtout que pour les chats, nous sommes absolument d'accord, je me méfie de ses bestioles griffues, évite tant que possible leur compagnie, et je ne trouve pas du tout, mais alors pas du
tout, les chats mignons ! Par principe, je ne tourne jamais le dos à un chat, et j'ai en horreur qu'ils me sautent sur les genoux, yerk !


Te voilà rassurée, nous sommes au moins deux !!!!



virginie 03/12/2010 10:13


Et bien moi, si la neige était chaude et moins glissante sur ma terrasse et les trottoirs je l'aimerais plus!!


Za 03/12/2010 19:06



Voilà, c'est ça ! Tiède, douce comme une petite pluie de printemps...


En fait, le problème, finalement c'est l'hiver: grosses chaussures, grosse veste, écharpe, bonnet...


Et "Elle" qui te fait des articles du genre "Peut-on rester féminine malgré le froid ?"


NON !!!!



Violette 29/11/2010 21:12


j'aime beaucoup ton texte.
Quand j'ai réveillé mon fils ce matin, je lui ai sussurré qu'il y avait une surprise dehors. Il a bondi de son lit comme si on lui avait piqué les fesses ! (il a 5 ans)


Za 30/11/2010 19:49



Ici, c'est six ans, mais ce n'est pas mieux. Son enthousiasme matinal devant un truc qui me ravit aussi peu... Il aime une chose que sa mère déteste, belle preuve d'indépendance !


Merci de ta (première) visite et à bientôt, j'espère !


Je vais faire doucettement un petit tour chez toi...



l'or des chambres 28/11/2010 17:56


Alors moi c'est tout l'inverse, je ne me sens jamais aussi bien que lorsque la neige a tout recouvert... Cette blancheur, je trouve que ça rend tout beaucoup plus beau ! C'est amusant comme nous
avons toutes une autre façon de voir les choses...


Za 28/11/2010 18:08



J'ai tendance à toujours vouloir savoir ce qu'il y a dessous... Et puis le froid, le froid...