macao et cosmage

Publié le par Za

1919

couv.jpg

 

Macao et Cosmage nous toise du haut de son aînesse, du haut de son format qui le fait dépasser dans tous les sens sur le rayonnage, du haut de sa réputation, de sa légende, auréolé de sa première édition estampillée N.R.F., excusez du peu… Il serait le premier livre du genre, premier album de cette envergure destiné aux enfants. Il est signé Édouard-Léon Legrand dit Édy-Legrand.

 

Ouvrons ce grand livre et tentons d'éviter - ou pas, tout jugement empreint d'anachronisme. Là commence un feuilletage émerveillé, car chaque page tournée recèle  merveilles et surprises.

 

08.jpg

 

Ce qui frappe immédiatement c’est la modernité du trait, de la couleur.  Cet album pourrait avoir été illustré hier. Bon d’accord, avant-hier. Au jeu des références, il y aurait de quoi remplir un cabas tant ce livre fait figure de précurseur sur des styles qui, comme l'Art déco, connaîtront leur heure de gloire au même instant. Macao et Cosmage est le contemporain de Raoul Dufy, de Fernand Léger, et lorgne parfois vers l'art japonais de l'estampe… Lors de la première édition, les grands aplats de couleur seront réalisés à la main.

 

54.jpg

 

Macao et Cosmage ou l’expérience du bonheur

L’expérience du bonheur…

Lorsque s’ouvre ce livre, Macao et sa compagne Cosmage rêvent au pied d’un grand arbre, entouré d’oiseaux et de papillons, sur une île ignorée de tous et de la « civilisation » en particulier… C’est le temps d’une insouciance édénique, rousseauiste à mort - encore que - , à coup d’envolées d’images somptueuses aux mouvements amples.

 

15.jpg

 

Jusqu’au jour où un bateau se pointe à l’horizon…

C’était le commandant Létambot et les joyeux marins du croiseur « le Poilu »… Grands chasseurs de sous-marins boches, ils fouillaient, depuis des mois, les mers en tous sens, quand tout à coup, ils avaient découvert l’île de Macao et Cosmage, que ne mentionnait aucune carte géographique…

À partir de là, nos deux héros, qui ont évité les grandes boucheries de l’époque, contrairement à leurs collègues déjà colonisés,  vont découvrir en bloc : le drapeau, la patrie, la guerre, les avions, les défilés militaires, les fanfares, le charbon, le fer, l’or, le bruit, le travail, bref, tout ce qui fait l’honneur d’une nation, non ? Macao et Cosmage tentent de s’adapter aux bienfaits du progrès, mais, en parfaits ingrats, ils finissent par s’enfuir au plus profond de l’île, incapables de saisir toute la subtilité et la supériorité du jardin public sur la jungle, des élégants bains de mer sur l’élan primitif de se baigner tout nu dans les cascades.

 

49

 

57.jpg

 

Le gouverneur lui répondit : « Vous vivez à l’époque des grandes inventions ; l’activité humaine, sous toutes ses formes, est sans limites ! Le bonheur est dans le travail ! » - « Je n’entends rien à votre travail, dit Macao, et je suis trop vieux pour apprendre… »

 

Quant à la morale de cette histoire,  je vous laisse la mastiquer tout seuls, comme des grands…

 

65.jpg

 

Macao et Cosmage ou l'expérience du bonheur

Edy-Legrand

réédition Editions Circonflexe, 2000

 

ca2012bigLogo1

Publié dans albums, Edy-Legrand, Circonflexe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zax 22/04/2012 00:16


Oh!!! Celui-ci je l'adore!!! La première fois où je l'ai vu en vrai, j'ai failli ne pas m'en remettre!! Pourtant, pas faute d'en avoir entendu parler, (je l'ai même cité dans mon
mémoire!!! c'est pour dire!!)


Le format, la taille, la police, et ces illustrations!!! Si vieux et pourtant si moderne!!! I think i'm in love...

Za 24/04/2012 12:09



Comme je te comprends...


J'aime tellement ces albums inclassables, dans tous les sens du terme !



Carotte 08/04/2012 20:59


Intemporel, c'est ça le mot ? 

Za 09/04/2012 20:19



Merci, miss Carotte ! C'est exactement ça ! Je t'embauche comme dictionnaire !



Syl. 08/04/2012 20:05


Ca fait art déco. J'aime beaucoup.

Za 09/04/2012 20:18



C'est grand, éblouissant !