fiadone

Publié le par Za

C'est le moment d'arborer mon beau t-shirt, absolutely collector, si généreusement offert par mon indispensable Karen B.,  sorella mia, from Corsica to Cantal, deux pays qui auraient ceci en commun: mettre un point d'honneur à abhorrer les routes droites et planes, un vrai cauchemar pour mon oreille interne !!

 

Devant du t-shirt:

Albu (Albo) est un petit coin de Cap corse pour lequel, une fois n'est pas coutume, je suis à court d'adjectif !

 

u-snacku037.jpg

 

Derrière, il y a écrit "staff".

Comme l'a finement fait remarquer my very dear Karen B. , à quand "u staffu" ?

 

Ceci étant posé, en avant pour une recette simple et délicieuse.

Mettre d'abord la main sur de la vraie brousse/brocciu de brebis ! 500 g feront l'affaire. J'en ai trouvé de l'excellente sous la marque lou perac au Carrouffe de Saint-Flour, c'est dire si vous en trouverez aux Milles (je dis ça comme ça...). Il vous faudra aussi 5 oeufs, 150 g de sucre, le zeste râpé d'un citron. Sur certaines recettes, vous trouverez aussi une cuillerée à soupe de farine, mais ce n'est pas indispensable.

Allumer le four à 180°, beurrer un moule à manqué ou mieux, le tapisser de papier cuisson.

On peut passer la brousse au moulin à légumes, mais écrasée à la fourchette, ça marche aussi.

Ajouter un oeuf entier et les quatre jaunes. C'est là qu'on incorpore la farine si on a décidé d'en mettre, le sucre et le zeste de citron et qu'on mélange bien.

Battre les blancs d'oeufs en neige et, selon la formule consacrée, les incorporer dé-li-ca-te-ment. Quand j'ai la flemme ou pas le temps, je mets les oeufs entiers.

Ce gâteau cuit en 45 minutes. Il est très joli au sortir du four, s'effondre un peu en refroidissant. À consommer tiède ou froid, même le lendemain.

 

Voici modestement le résultat d'avant-hier:

 

DSCF5487.JPG

 

 

Publié dans marmites & casseroles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Karen B. 31/08/2010 19:51


Tu l'as dit bouffi! Rien de personnel dans cette rime riche, cela va sans dire....


Karen B. 30/08/2010 22:34


Detail important, Mamichele accomode le fiadone d'un caramel a l'orange fait maison....


Za 31/08/2010 19:23



Mamichèle est la déesse de la cuisine !



Karen B. 30/08/2010 22:33


Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah une recette d'u paese. Si je ne m'etais pas gavee de lonzo, frappe, pastizziu et autres migliacci, j'en pleurerais presque.

Bon, c'est pas tout ca mais je me sens d'annoncer a la Terre entiere qui consulte desormais ce Blog, the big new of the day ON A COUPE LES CHEVEUX DE VADIM... Et oui, Boucle d'or n'est plus, vive
Boucle d'or. On est alle chez Liouba, notre coiffeuse russo-kenyane et la, elle a pris son rasoir et on a vu tomber les bouclettes de notre petit ange fessu sur le sol. On en a ramasse quelques une
pour les grands-parents et on a fait connaissance avec notre nouveau ''petit garcon''.

Je te rassure, il est toujours aussi beau.

Voila, carissima mia, querida hermanita, dorogaja sestrischka. Gros, gros bisous.


Za 31/08/2010 19:25



C'est le retour de la fille sans accent (en tout cas sur ses lettres) !


Boucle d'or sera toujours boucle d'or !


Te quiero aussi !