le château des étoiles

Publié le par Za

le château des étoiles

C'est tout d'abord l'objet qui attire. Un journal de vingt-quatre pages, un papier épais qui craque lorsqu'on tourne les pages, un format plus que généreux - 30 x 42, ce qui nous fait, arrêtez-moi si je me trompe, 60 x 42 lorsqu'il est ouvert, derrière lequel on peut se planquer à l'aise.

le château des étoiles

La bande-dessinée proprement dites est présentée dans cet écrin journalistique digne de l'Illustration ou du Petit Journal, tous deux publiés au tournant de la fin du 19ème siècle, jusqu'après la Première Guerre mondiale. Et c'est cet esprit que l'on retrouve dans les premières et dernières pages du Château des étoiles, mêlant documents historiques contemporains de l'intrigue (1868), informations plus fantaisistes sans oublier le cliffhanger palpitant vous donnant envie de vous ruer sur l'épisode suivant.

L'histoire s'ouvre sur deux doubles pages magistrales qui plantent le décor dans le ciel, où la mère du jeune Séraphin disparait à bord d'un ballon, à la recherche de l'éther - source d'énergie, chimère électro-magnétique. Cette exploratrice d'un nouveau monde laisse en héritage à son fils une curiosité à toute épreuve, un goût pour l'aventure qui les poussera, lui et son père à poursuivre ses recherches, parfois au péril de leur vie.

le château des étoiles
le château des étoiles

Le Château des étoiles est un cocktail épatant : une dose de Jules Verne, une dose d'Histoire (Louis II de Bavière et sa cousine Elisabeth d'Autriche font partie du voyage), une dose de sciences, le tout saupoudré d'un suspens rigoureux, de scènes dignes du Tour du monde en 80 jours, de personnages haut en couleurs...  La lecture est haletante, portée de bout en bout par le dessin léger et vivant d'Alex Alice, par son magnifique travail d'aquarelle.

le château des étoiles

Publiée en mai, juin et juillet derniers, cette histoire forme en réalité le début d'un diptyque. Les trois journaux ressortiront ce 24 septembre en un seul album cartonné. Les amateurs de grands formats - dont je suis - attendront la suite des aventures de Séraphin qui paraîtra au printemps prochain, sous la forme de trois nouvelles gazettes : Les naufragés du ciel  (mai 2015), Les secrets de la face cachée  (juin 2015) et Le roi-lune  (juillet 2015). Patience...

le château des étoiles

Le Château des étoiles

Alex Alice

Rue de Sèvres, 2014

Plus d'images et une interview passionnante d'Alex Alice sur BD'Gest.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stephie 24/08/2014 08:55

Noté dans ma liste d'envies ;)

Za 24/08/2014 11:01

Chic !
J'attends ton avis avec impatience ;)

Violette 19/08/2014 12:09

ça a l'air bien sympa mais le problème des grands formats, c'est où les ranger? :-)

Za 23/08/2014 21:22

Comment ? Il perd ses couleurs ?
Chez nous, il est au-dessus d'une bibliothèque pas trop haute, avec Charles II, Une chanson d'ours, L'album d'Adèle et d'autres inclassables...

Violette 23/08/2014 17:21

Charles prend la poussière (et perd ses couleurs!) sur une petite table de la salle de jeux que j'aimerais virer... :-/

Za 22/08/2014 17:00

avec Charles !
:))

Nathan 17/08/2014 01:02

Commence à regretter de ne finalement pas les avoir acheter dans ce format ...

Za 17/08/2014 17:35

Je pense que les fascicules sont toujours en vente - 2.95€ pièce, pas cher !!
:))

Nathan 17/08/2014 12:45

Toujours en vente ? :))
De rien, bisous !

Za 17/08/2014 10:04

Ah mais tu peux !
Pire, tu le dois ;)
des bises et merci de ta visite par ici !